Nos critiques ont-ils aimé : "Grâce à Dieu" de François Ozon, "Vice" d'Adam McKay, "La Chute de l’empire américain" de Denys Arcand, "Le Chant du loup" d'Antonin Baudry, "Deux fils" de Félix Moati, "Destroyer" de Karyn Kusama et "Black Snake" de Thomas Ngijol, Karole Rocher ?

Quels films aller voir au cinéma cette semaine ?
Quels films aller voir au cinéma cette semaine ? © Getty

Avec Charlotte Lipinska (Vanity Fair), Danièle Heymann (Bande à part), Pierre Murat (Télérama) et Xavier Leherpeur (7ème Obsession).

DOSSIER | Les films à l'affiche avec les critiques du Masque & la Plume.

« Grâce à Dieu », de François Ozon

10 min

"Grâce à Dieu" de François Ozon : les critiques du "Masque & la Plume"

En salles le 20 février - toutes les critiques 

📖 Retrouvez l'essentiel des critiques échangées au Masque sur Grâce à Dieu juste ici

Avec François Marthouret dans le rôle du cardinal Barbarin, Bernard Verley, qui endosse la soutane du père Bernard Preynat, et, dans le rôle des victimes : Melvil Poupaud, Denis Menochet, Swann Arlaud, Eric Caravaca. 

Un film de 2h15 qui s’ouvre par un plan œcuménique et céleste : en habit de lumière, coiffé d’une mitre blanche, le primat des gaules  bénit la ville de Lyon depuis la basilique de Fourvière. La suite est moins belle. Le premier à briser le silence est Alexandre (Melvil Poupaud) : catholique pratiquant et père de famille nombreuse, il veut demander des comptes au père Preynat, qui a abusé de lui autrefois et dont il apprend qu’il officie toujours auprès des enfants. Peu à peu, François, Emannuel, Gilles et les autres vont rejoindre Alexandre dans son combat contre le prêtre pédophile et créer l’association « La parole libérée ». Il faudra du temps pour que le scandale éclate au grand jour et que le traumatisme des victimes soit reconnu. Un film pour lequel le cinéaste de Huit femmes a effectué un vrai travail de documentariste.

« Vice », d'Adam McKay 

8 min

"Vice" d'Adam McKay : les critiques du "Masque & la Plume"

En salles le 13 février

Avec Christian Bale, grossi de 20 kg, dans le rôle du vice-président Dick Cheney, Steve Carrell dans celui de Donald Rumsfeld, et Sam Rockwell qui campe un très mimétique George W. Bush. 

Un film de 2h12 qui appartient au genre biopic, mais version satirique. On y voit Dick Cheney gravir les échelons du pouvoir et, une fois élu vice-président, devenir une sorte de Docteur Mabuse entre 2001 et 2009. Il prend  très vite la main sur le président Bush, l’exfiltre après le 11 septembre pour mieux prendre son fauteuil, impose ensuite une politique de droite dure et déclenche la guerre en Irak au prétexte, fameuse fake news, que Saddam Hussein détiendrait des armes de destruction massive. Quant à l’homme Cheney, c’est un miraculé sorti indemne d’infarctus à répétition, qui doit s’accommoder d’une fille dont l’homosexualité dérange son parcours idéologique. Attention, ne partez pas avant la fin du générique, vous aurez des surprises...

« La Chute de l’empire américain », Denys Arcand

7 min

"La Chute de l’empire américain" de Denys Arcand : les critiques du "Masque & la Plume"

Sortie le 20 février

📖 Retrouvez l'essentiel des critiques échangées au Masque sur le film de Denys Arcandjuste ici

A Montréal, un jeune docteur en philo, Pierre-Paul Daoust (Alexandre Landry) est obligé d’être chauffeur-livreur pour gagner sa vie. Un jour, il est témoin d’un braquage sanglant dans une blanchisserie. Il ne trouve rien de mieux que de repartir avec deux sacs remplis de millions de dollars. À partir de ce moment, Pierre-Paul cesse d’être philosophe. Il choisit de dilapider et de placer sa nouvelle fortune. 

Via un site, il s’offre une call-girl, Aspasie (Maripier Morin), enrôle un ex-taulard doué pour le blanchiment et en appelle à un avocat spécialisé dans l’évasion fiscale. Et pour ne pas éveiller les soupçons des flics qui le surveillent, le soir il vient en aide aux SDF. Voici donc la suite improbable des Invasions barbares et du Déclin de l’empire américain, soit une satire de l’argent-roi, riche en clichés, assez pauvre en style.

« Le Chant du loup », Antonin Baudry

7 min

"Le Chant du loup" d'Antonin Baudry : les critiques du "Masque & la Plume"

Sorti le 20 février

📖 Retrouvez l'essentiel des critiques échangées au Masque sur ce film là

Le Chant du loup, le premier film de l’ex-diplomate Antonin Baudry, connu pour son scénario de la BD Quai d’Orsay (période Villepin) adaptée par Bertrand Tavernier. Il nous propose de passer deux heures dans un sous-marin nucléaire français, chargé de récupérer un commando sur les côtes syriennes et sur fond de guerre froide avec la Russie. Chanteraide, l'oreille d'or du sous-marin (François Civil), repère un son qu'il peine à identifier, ce qui va entrainer de graves conséquences... Le sous-marin descend mais l’angoisse monte. Avec, en uniformes, le commandant Reda Kateb, son second Omar Sy, et  Mathieu Kassovitz en amiral-commandant-la-force-océanique-stratégique. 

« Deux fils », de Félix Moati 

4 min

"Deux fils" de Félix Moati : les critiques du "Masque & la Plume"

En salles le 13 février

Deux fils, le premier film de l’acteur Félix Moati (épatant dans Gaspard va au mariage), avec Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Mathieu Capella, Anaïs Demoustier. 

Un film qui commence dans un magasin de pompes funèbres où Joseph (Benoît Poelvoorde), un médecin déprimé, essaie le cercueil où il va coucher son frère, qui vient de mourir. Joseph décide de troquer le stéthoscope pour la plume. Il se croit écrivain et va même donner, dans une librairie, une lecture publique de ses pauvres brouillons. Joseph a deux fils, aussi mégalomanes que lui. L’aîné, Joachim (Vincent Lacoste), étudie la psychiatrie et se répète qu’il sera bientôt « le plus grand psychanalyste du monde ». Et le cadet, Ivan (Mathieu Capella, petit prodige de 13 ans), s’initie en même temps au mysticisme et à l’érotisme – il drague en lisant l’Ancien Testament. Un éloge woodyallénien du clan familial, sur un scénario  coécrit par Florence Seyvos, la romancière du Garçon inclassable.

« Destroyer », de Karyn Kusama

3 min

"Destroyer" de Karyn Kusama : les critiques du "Masque & la Plume"

En salles le 20 février

Un polar de l’Américaine Karyn Kusama, avec Nicole Kidman, Toby Kebbell, Tatiana Maslany. 

Nicole Kidman est l’inspectrice Erin Bell… Pas au top ! C’est alcoolique et désespérée qu’elle arrive sur une scène de crime. Alors qu’elle reçoit un billet de cent dollars maculé d'encre anti-vol, tout son passé revient. Le leader du gang qu’elle a infiltré autrefois la menace aujourd’hui. Il s’agit donc pour elle de remonter la piste. C'est très long, mais on n'a jamais vu Nicole Kidman aussi perruquée et aussi défigurée.  

« Black Snake », de Thomas Ngijol et Karole Rocher

1 min

"Black Snake" de Thomas Ngijol : les critiques du "Masque & la Plume"

En salles le 20 février

📖 Retrouvez l'essentiel des critiques échangées au Masque sur ce film là

Après avoir vécu à Paris, l’égoïste et cynique Clotaire Sangala (Thomas N'Gijol) revient dans son Afrique natale, où il est convaincu d’avoir été trouvé, bébé, dans une poubelle et élevé par un vieux Chinois expert en arts martiaux... Ignorant qui sont ses glorieux parents, il va devenir le premier super-héros africain masqué et ultra-sapé, « Black Snake », protecteur du peuple face au terrible dictateur Ezéchias.

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 7 mars

► Réservation en ligne disponible 15 jours avant la date d'enregistrement, à 7h sur le site de la Maison de la Radio (places gratuites)

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.