Nos critiques vous conseillent-ils la lecture de "Canoës" de Maylis de Kerangal, "Harvey" d'Emma Cline, "Hamnet" de Maggie O’Farrell, "Et ces êtres sans pénis !" de Chahdortt Djavann, "Correspondance" d'Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry ?

Faut-il lire "Canoës", "Harvey", "Hamnet", "Et ces êtres sans pénis !", "Correspondances" ?
Faut-il lire "Canoës", "Harvey", "Hamnet", "Et ces êtres sans pénis !", "Correspondances" ? © Getty / Nikola Nastasic

Avec vos chers critiques

  • Olivia de Lamberterie (Elle)
  • Patricia Martin (France Inter)
  • Jean-Louis Ezine (Le Chasse-marée) 
  • Arnaud Viviant (Transfuge)

"Canoës" de Maylis de Kerangal 

▶︎ Chez Gallimard (Verticales)

Un recueil de nouvelles où la romancière de "Réparer les vivants" dit vouloir "sonder la nature de la voix humaine, sa matérialité, ses pouvoirs, et composer une sorte de monde vocal, empli d’échos, de vibrations, de traces rémanentes". Voix de femmes, pour l’essentiel.

"Harvey" d'Emma Cline 

▶︎ Chez Table Ronde

Le producteur de cinéma Harvey Weinstein, juste avant sa condamnation à vingt-trois ans de prison ferme pour viols et agressions sexuelles, porte un bracelet électronique dans la villa qu'on lui a prêtée et pense qu’il va être disculpé de tout ce dont on l’accuse.

"Hamnet" de Maggie O’Farrell 

▶︎ Chez Belfond

En 1596, alors que son père, William Shakespeare, travaille au théâtre de Londres, et que sa mère cueille des herbes médicinales, le petit Hamnet, 11 ans, est terrassé par la peste. Un drame qui aurait inspiré à Shakespeare « Hamlet ».

"Et ces êtres sans pénis !" de Chahdortt Djavann 

▶︎ Chez Grasset

C’est le portrait de femmes iraniennes qui, de Téhéran à Ispahan, ont payé le prix fort pour s’être opposées à un mariage arrangé, être homosexuelles ou avoir tenu tête à leur mari, dans un pays où les auteurs de féminicides ne sont pas punis.

"Correspondance" d'Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry

▶︎ Chez Gallimard

Les conseils avisés de vos critiques

L'équipe
Contact