Des souvenirs émus, mi-heureux mi-douloureux, de l'écrivainJean-Louis Fournier , évoquant la ville d'Arras, dans le Nord-Pas-de-Calais.

C'est là qu'il est né, en 1938. Là qu'il a été élevé par une "mère-courage" et que son père, médecin, se faisait rémunéré en verres de Byrrhe et se suicidait "pour rire". Là, toujours, qu'il a voulu réparer un affront esthétique fait à la Ste-Vierge, lorsqu'il était élève à l'institution St-Joseph.

Hôtel de ville d'Arras
Hôtel de ville d'Arras ©
Les invités
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.