« Je tourne la tête vers la mer, elle est rousse des cuivres de la fin du jour. Peut-être va-t-on toujours aller ainsi, jusqu’à la fin de tous les temps, sur l’océan roussi et vers le ciel ouvert, une course folle et magnifique dans le nulle part, dans le tout, cœur brûlant, les pieds glacés, escortés d’une nuées de mouettes hurlantes, un grand marin sur le pont, visage apaisé presque doux. » Extrait d’un premier livre à vous couper le souffle.

Catherine Poulain a travaillé dans une conserverie islandaise, a été barmaid à Hong-Kong, et a pêché dix ans en Alaska. Aujourd'hui bergère dans les Hautes-Alpes, elle est considérée par certains comme l'héritière sauvage de Conrad et Melville.

Notre voyage immobile en sa compagnie nous emmène sur l'île de Kodiak en Alaska, à bord d’un bateau où l’on pêche le flétan et le crabe, puis à Saint Germain d’Esteuil dans le Médoc, lieu de souvenirs d'enfance.

Alaska
Alaska © CC0 Public Domain
Catherine Poulain-Le grand marin
Catherine Poulain-Le grand marin © Editions de l'Olivier

« Le grand marin » est publié aux éditions de l’Olivier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.