Marie-Hélène Fraïssé a publié en octobre dernier L'Impensable rencontre, aux éditions Albin Michel. Elle nous présente ce matin deux lieux d'explorations aux antipodes, qu'elles connait pour l'un selon le point de vue de la voyageuse, et pour l'autre en tant qu'indigène : la côte Nord-Ouest de l'Amérique et le XVIIIème arrondissement de Paris.

C'est à l'occasion d'un séjour de deux mois qu'elle a pu parcourir le long chemin qui relie Vancouver, au Canada, à l'Alaska, appartenant aux Etats-Unis. Depuis l'Île de Vancouver, situé face à la ville, et les Kwakwaka'wakw qui y habitent, jusqu'aux Tlingit de Juneau, en Alaska, Marie-Hélène Fraïssé nous parle de ces rencontres et découvertes en terres indiennes.

Totem Pole Park
Totem Pole Park © CC-BY-NC 2.0 / Travis

Plus proche de nous, aux Abesses, son quartier de résidence, elle s'interroge sur la présence croissante de touristes sur place : « Ils viennent abimer ce pourquoi ils sont venus ». Telle un indien dans sa réserve, elle s'amuse désormais de la manière dont elle peut être regardée depuis l'extérieur, comme ce jour où des touristes la prennent en photo tandis qu'elle achète sa baguette de pain ! « Ca me permet d’inverser la situation, et de comprendre comment c’est ressenti. » Avant de trancher : « Un voyageur seul, en couple ou en famille, sera toujours bien reçu. Tandis qu’à quarante… ».

Les liens

Tout un monde, sur France Culture

Les invités
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.