Ce matin, j’ai le plaisir de recevoir Marie-Hélène Laffon , dont le dernier roman m’a énormément touchée.

"Joseph" (Buchet Chastel) est un récit de vie et un roman sur la solitude, l’histoire d’un ouvrier agricole dans le Cantal. C’est un taiseux, Joseph, c’est un doux, et la magie de ce roman c’est que M.H Lafon trouve les mots là où Joseph n’en met pas. Joseph est tombé dans l’alcool comme on tombe dans un trou, et en est ressorti. Et à l’approche de la soixantaine, il attend la fin. Il est le témoin d’un monde finissant.

Marie-Hélène Lafon est originaire du Cantal. Notre voyage immobile avec elle démarre sur les rives de la Santoire , une rivière qui coule dans tous ses livres.

« La Santoire, il était né au bord, il avait vécu là, pas loin, il l’avait entendue souvent la nuit et connaissait toutes ses saisons, un peu comme si elle avait coulé à l’intérieur de lui. »

On ne quitte surtout pas l'Auvergne. Deuxième étape : le plateau du Cézallier, à cheval entre le Cantal et le Puy de Dôme.

La Santoire (dans le Cantal)
La Santoire (dans le Cantal) © Fabien 1309
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.