L’histoire de Jean-Claude Carrière commence, ainsi qu’il le dit, là où elle finira : « 250 mètres séparent mon lieu de naissance, de celui où je serai enterré ». C’est à Colombières-sur-Orm, dans sa maison d’enfance, que notre invité aime encore à se rendre régulièrement. L’endroit a beaucoup changé depuis le temps, lui-même n’a cessé de faire évoluer la maison, mais l’atmosphère reste la même : « Quand j’arrive là, personne ne s’étonne de me voir, il n’y a aucun doute ! ».

L’Inde est également très présente dans la vie de notre invité : «42 voyages, j’ai compté ! ». C’est dire s’il connaît l’endroit, jusqu’à l’eau du Gange dans lequel il est tombé, un jour, en descendant d’une barque. Mais attention, selon l’érudit spécialiste du pays, paraît-il qu’il ne faut pas y aller trop tôt : « 40 ans, pas avant ! Sans quoi on ne saurait pas voir le reste du monde », parole de Jean-Claude Carrière !

Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière © ©Ismael Herrero/EFE/MAXPPP
Les invités
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.