Certains veulent faire de leur vie une oeuvre d'art, je compte en faire un long voyage. Je n'ai pas l'intention de me proclamer explorateur. Je ne veux ni conquérir les sommets vertigineux, ni braver les déserts infernaux. Je ne suis pas aussi exigeant. Touriste, ça me suffit. Le touriste traverse la vie, curieux et détendu, avec le soleil en prime. Il prend le temps d'être futile. De s'adonner à des activités non productives mais enrichissantes. Le monde est sa maison. Chaque ville, une victoire. Le touriste inspire le dédain, j'en suis bien conscient. Ce serait un être mou, au dilettantisme disgracieux. C'est un cliché qui résulte d'une honte de soi, car on est toujours le touriste de quelqu'un.

Julien Blanc-Gras est "voyageur par vocation" et journaliste de profession. La BD "Touriste" (Delcourt) est une adaptation de son roman éponyme. Les dessins sont de Mademoiselle Caroline.

Ce dimanche, dans "le matin du départ", il a choisi de nous emmener au Brésil, et au Qatar.

Touriste
Touriste © CC - Delcourt
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.