Voici un livre qui vous plonge dans un monde fascinant, un monde qui n’existe plus, et qui exerce un pouvoir magique sur notre imagination. Les villes disparues, les cités perdues. Comment se représenter la disparition d’une ville ? Comment la capitale d’un royaume a-t-elle pu être gommée sur la carte du monde ? Un Atlas des Cités perdues est publié aux éditions Arthaud, qui vous propose un tour du monde de 40 villes dont les vestiges hantent la surface du globe.

L’auteure de cet atlas, Aude de Tocqueville est mon invitée, pour « le matin du départ ».

Notre voyage avec elle démarre dans un royaume évoqué par la Bible et le Coran, joli symbole. Le royaume de Saba… et surtout sa capitale : Ma’rib. Elle se trouve dans les frontières actuelles d’un pays dont on parle beaucoup en ce moment, pour tout autre chose : le Yémen.

Puis, direction le sud est de l’Iran : dans une forteresse rose en pleine fournaise, c’est celle de la ville de BAM, qui a été réduite en miettes en 2003 par un séisme… C’est une ville qui a vécu plusieurs vies, son histoire est fascinante…Pour ceux qui ont vu le film, c’est la forteresse que l’on voit dans le « Désert des tartares » un film tiré du roman de Dino Buzzati.

AUTEUR : Aude de Tocqueville, écrivaine, auteure de «Atlas des cités perdues » (éditions Arthaud)

Ma’Rib au Yemen
Ma’Rib au Yemen © Bernard Gagnon
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.