Philippe Besson nous raconte les paysages qui l’inspirent, les villes qui l’invitent à écrire. « C’est quand le décor s’impose à moi que je peux entrer en écriture », disait-il hier matin. Il nous parle aujourd’hui de son amour pour la Toscane et pour la vie parisienne, la vie nocturne en particulier.

Florence, avec vue sur le clocher de Giotto.
Florence, avec vue sur le clocher de Giotto. © Thermos
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.