Les livres ne font pas partie des produits considérés comme essentiels. Alors, Guillaume Meurice a appelé la libraire Marie-Rose Guarniéri, fondatrice de la librairie des Abbesses à Paris, pour connaître son avis.

Les gouvernants pourraient taxer Amazon, au lieu de faire comme si ils découvraient le capitalisme... En tout cas ce qui est sûr, c’est que l’hypocrisie pour gouverner, c’est vraiment un produit de première nécessité.

L'équipe