Chronique spéciale "journalope", parce qu'on le sait, tout est de la faute des medias. Les français sont inquiets. Guillaume est donc allé à leur chevet

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.