Guillaume Meurice s'est intéressé au journal les Échos, qui a confié à 200 "disrupteurs", dont Cédric Villani ou Nicolas de Tavernost, l'écriture du journal de demain.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.