En réponse à la mobilisation des gilets jaunes, Emmanuel Macron, a lancé un grand débat national qui doit débuter le 15 janvier. Guillaume Meurice n'a pas attendu cette date pour recueillir l'avis des français.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.