Guillaume Meurice est parti interroger le peuple de France sur l’apprentissage de la langue arabe dans les écoles.

Vous entendez les pitchounes ? C'est la rédaction de Sud radio qui fait une rupture d’anévrisme.

L’apprentissage de l’arabe, c’est comme le couscous. Il faut pas que ça déborde. Sinon on patauge dans la semoule.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.