1 français sur 2 trouve la torture légitime pour interroger un suspect. Un chiffre effrayant que Guillaume Meurice a voulu confronter à la réalité.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.