Mis à l'index par le ministère de l'éducation, le roman de Dorit Rabinya, publié en hébreu sous le titre Haie (Geder Haya) en 2014, a provoqué l'engouement auprès des libraires.

Dans un roman autobiographique qui a fait scandale en Israël l’an dernier, l’écrivaine Dorit Rabinyan racontait la passion entre une Israélienne et un Palestinien. Le livre avait été inscrit au programme du bac. Mais le ministre de l’Education de l’époque, Naftali Bennett, l’avait interdit.

« Sous la même étoile », c’est le titre du roman, paraît cette semaine en français dans une traduction de Laurent Cohen.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.