La revue américaine Forbes la classe pour la première fois en tête des fortunes italiennes. Maria Franca Fissolo 1ère fortune italienne… 30e fortune mondiale selon la revue américaine qui livre chaque année ce palmarès des porte - feuilles les plus garnis. Elle remplace en réalité son mari dans ce classement. Puisque Michele Ferrero est mort il y a un an. Sa veuve hérite donc de l’Empire Ferrero et du classement Forbes qui va avec. Son patrimoine est estimé à plus de 19 milliards d’euro. Elle bat de loin Silvio Berlusconi par exemple, classé lui 50e fortune mondiale.

Alors, qui est cette Maria Franca ? D’abord une fidélissime de Ferrero. Elle y a toujours travaillé, elle y est entrée jeune en tant que secrétaire et interprète. Elle est née à la frontière française, parle trois langues. Ensuite, elle a épousé le patron il y a 54 ans, elle a eu deux fils avec lui et a toujours veillé dans l’ombre à la prospérité du groupe.

Il s’agit d’une femme très discrète, qui fuit les mondanités. L’anti bling-bling. Elle a fait la Une des magazines people deux fois récemment mais pour des événements funestes. La mort prématurée de son fils ainé en 2011 et celle de son mari l’an dernier. Elle fréquente davantage sa Paroisse que les défilés show off de grande couture. Les Ferrero sont une famille très pratiquante. Son mari se rendait en pèlerinage à Lourdes avec ses cadres, et une statue de la Madonne se trouve à l’entrée des usines Ferrero à Alba dans le Piémont, à quelques kilomètres de Turin.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.