Les chatbots, les messageries intelligentes pourraient à terme devenir de véritables fonctionnaires virtuels, en plein débat en France sur la raréfaction du travail

Les robots sont-ils les fonctionnaires de demain?
Les robots sont-ils les fonctionnaires de demain? © AFP / Tolga Akmen / ANADOLU AGENCY

Désormais, n’en déplaise à Google, Washington peut légalement, sur simple requête, obtenir un email hébergé par Google dans un centre de données situé à l’étranger. En clair, si vous utilisez Gmail, vos mails sont stockés a priori en Irlande, mais le FBI peut désormais les consulter.

Google a cependant annoncé qu'ils allaient faire appel de la décision et ils disposent d'un argument de poids : il y a quelques mois, la Cour d’appel de New York avait jugé qu'une autre firme de la Silicon Valley, Microsoft, ne pouvait pas être forcée à livrer les emails de ses utilisateurs étrangers

Les chatbots, futurs fonctionnaires numériques?

Faut-il pour autant abandonner les messageries électroniques? Pas sûr, d’autant qu’elles vont devenir de plus en plus centrales dans nos rapports à l’administration. Plus précisément, les messageries instantanées alimentées par des intelligences artificielles. On appelle cela des chatbots. Et rien à voir avec des robots de chats. Ce sont des messageries intelligentes, qui pourront dialoguer avec vous et vous renvoyer vers les services désirés. Plus dommageable, ces fonctionnaires virtuels aux allures d’algorithmes vont détruire un grand nombre d’emplois.

Kate Laycock a conduit une étude sur l’impact du numérique sur la raréfaction du travail pour le think-tank britannique Reform et pour elle, « 250.000 emplois de fonctionnaires vont disparaitre dans les 15 prochaines années au Royaume-Uni"… remplacés par des chatbots, qui auront en plus peut-être une voix familière.

CandyVoice, l'appli-vocodeur pour parler comme De Gaulle

C’est le projet de la startup française CandyVoice. Elle a trouvé le moyen de synthétiser votre voix. Pour utiliser l’appli, vous devez dire un certain nombre de phrases bien définies. L’algorithme du logiciel travaille, enregistre peu à peu votre timbre et vos intonations.

A partir de là, vous pouvez faire dire au logiciel ce que vous voulez, mais avec votre voix. Les utilisations sont infinies, on peut, par exemple redonner sa voix à une personne devenue muette, faire parler une personne disparue ou remplacer la voix du gps par la vôtre Nicolas.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.