Amos Gitai est venu souvent à Cannes, présenter son travail et par là même donner des nouvelles de son pays, Israël. Il est venu cette année avec un documentaire

Dans son documentaire West of the Jordan river ( À l’ouest du Jourdain), Amos Gitai se rend à nouveau, 35 ans après Field Diary en 1982, en Cisjordanie. La série de rencontres avec des organismes de Human Rights tels que B’Tselem, Breaking the Silence, Forum des familles des victimes de violence et Ta’ayush nous montre une série d’actes de résistances fragiles qui rassemblent des activistes israéliens et palestiniens. ...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.