On la surnomme la « princesse de glace » : un surnom que la présidente sud-coréenne Park Geun-hye tient de sa fermeté et de son impassibilité légendaires…

Une impassibilité de nouveau mise à l’épreuve par la Corée du Nord : le turbulent voisin et ennemi nord-coréen a procédé début janvier à un quatrième essai de bombe atomique. Park Geun-hye a promis des sanctions accrues… Elle profite également de la crise pour reprendre quelques points d’une popularité mise à mal par une politique intérieure très contestée, notamment après des jeunes générations qui l’accusent de pratiques autoritaires qui semblent sortir du passé...

Park Geun-hye, le 1er mars 2014 à la cérémonie pour le Jour du Mouvement d'indépendance
Park Geun-hye, le 1er mars 2014 à la cérémonie pour le Jour du Mouvement d'indépendance © CC-BY-SA-2.0 / Service coréen de culture et d'information (Jeon Han)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.