Comme beaucoup de pays, la Chine connait une effervescence spirituelle et religieuse. Apres des années de maoïsme athée, de destruction des temples et de persécution des moines, notamment pendant la révolution culturelle de 1966 à 1976, le régime chinois est devenu plus tolérant avec certaines religions. La Chine, état laïc, reconnait officiellement cinq grandes religions : le bouddhisme, le taoïsme, l'Islam, le catholicisme et le protestantisme. 30 % des Chinois seraient croyants. En revanche, aucun membre du parti communiste ne peut adhérer publiquement à une religion.

Le coup de coeur de Jason Briganti, directeur de la librairie Française de Pékin "L'Arbre du voyageur", 18 Gongti Xilu, Chaoyang District

Jason Briganti
Jason Briganti © Jason Briganti

La Chine en dix mots , de Yu Hua aux Editions Actes Sud (2010).

Le regard de l'auteur de Vivre , et de Brothers sur son pays. Témoin d'un demi-siècle d'histoire chinoise, Yu Hua fournit à travers dix mots clefs une analyse sociale de la face cachée du miracle chinois et, en filigrane, décrit son parcours d'écrivain.

Les films préférés de Christine Pernin, spécialiste du cinéma chinois à Pékin

Le cerf-volant bleu (Lan fenzheng), de Tian Zhuangzhuang (1993).

Christine Pernin
Christine Pernin © Radio France

Synopsis: Quelques années après l'avènement de Mao, naît Tietou. Sa mère, Chen, institutrice, ne s'occupe pas de politique. Malheureusement, son père Lin tient régulièrement des propos critiques à propos du communisme. Dénoncé par son beau-frère, il est bientôt arrêté, puis envoyé dans un camp de redressement d'où il ne reviendra jamais. Sa mère se remarie mais la révolution cutlurelle arrive et bouleverse cette nouvelle vie. L'histoire est racontée du point de vue de l'enfant qui grandit à travers les mouvements politiques qui ont traversés la Chine de 1953 à 1967.

Tian Zhuang Zhuang est l'un des cinéastes les plus brillants de la 5ème génération. Fils de cinéastes, il sort de l'Académie du Cinéma en même temps que Chen Kai Ge, Zhang Yi Mou...

Victime des insanités de la politique, pendant la Révolution culturelle, mais bien après aussi, il a quand même réussi à réaliser une œuvre remarquable dont émergent deux chefs d’œuvre incontestés : Le cerf volant bleu et Printemps dans une petite ville rare cas de chef d’œuvre remake de chef d’œuvre.Le cerf volant bleu retrace l’histoire des malheurs subis par une famille pendant les diverses périodes de répression politique des années 1953-1967. C’est certainement le film le plus personnel de Tian Zhuangzhuang, celui qui reflète ses souvenirs d’enfance, ceux de sa famille et de ses amis, un chef d’œuvre. Ce film lui valut une interdiction de tournage de 10 ans.

L’interdiction fut officiellement levée en 1996, mais Tian Zhuangzhuang dut encore attendre plusieurs années pour pouvoir recommencer à tourner. Dans l’intervalle, il se tourna vers la production, devenant le mentor de jeunes réalisateurs auxquels il permit de tourner des œuvres marquantes de la sixième génération dont il contribua à faire connaître les auteurs

La recette familiale de Sun Juan et Guan Jian, du restaurant chinois Fashion Delices, 13 rue d'Aligre Paris 12

Poulet aux noix :

Fashion Delice
Fashion Delice © Sun Juan

Ingrédients :

Poulet (180 g)

Noix

Ciboulette

un blanc d'oeuf

Sauce : sauce de soja légère, huile, sauce d'huitre, sel, sucre

Préparation :

Coupez la viande en petits morceaux et mélangez avec le blanc d'oeuf.

Versez l'huile dans une poëlle et faites sauter la ciboulette.

Ajoutez la viande et faites sauter avec la sauce de soja, le sucre et la sauce d'huitre.

Quand la viande est cuite, ajouter le sel et les noix juste avant de servir.

Evénement(s) lié(s)

Splendeur d’encres - Fan Zeng 2012

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.