Chili-URSS : Le match des ténèbres pour le Chili qui bascule dans la dictature de Pinochet.

L'extraordinaire épisode de 1973 quand l'équipe du Chili joue sa qualification pour la coupe du monde 1974. Pendant le match aller en URSS, le 11 septembre 1973, Allende est assassiné ! Au match retour, les chiliens jouent contre....personne, car l'URSS décide de boycotter le match. Il n' y a ce jour-là au stade de Santiago qu'une seule équipe sur le terrain et forcément.... Elle gagne! Histoire incroyable!

Pour évoquer cet épisode:

Dominique Paganelli

auteur chez Actes-Sud de"Libre Arbitre, Onze histoires loyales ou déloyales du football mondia l" 2006

Libre Arbitre, Onze histoires
Libre Arbitre, Onze histoires © Radio France

Les histoires que raconte Dominique Paganelli sont fondées sur des événements authentiques, et les amateurs de football y trouveront de fascinants échos à leur passion. De tout temps en effet les dictatures, les totalitarismes, les régimes autoritaires ont voulu courber les joueurs sous la loi du patriotisme et des valeurs de la nation. En Argentine et au Chili, en Russie et en Roumanie, en Allemagne ou en Afrique du Nord (etc.), on a tenté d’embrigader le foot, de politiser les victoires, d’exalter la domination nationale, de briser les résistances intérieures… quitte à faire d’un stade le symbole de la répression, ou le tombeau de la liberté. En filigrane de récits fictifs, Dominique Paganelli relate ici des faits précis, pour la plupart nés de ces circonstances particulières dans lesquelles des footballeurs fameux ont payé au prix fort leur indépendance d’esprit, leur délit d’opinion ou la courageuse affirmation de leur libre arbitre. Dominique Paganelli est journaliste pour la presse écrite, la radio et la télévision. Il a été le rédacteur en chef des Cahiers du football de 1991 à 1993.

à noter aussi

Dominique Paganelli Il a tué Jaurès

Hors collection, La Table Ronde Parution : 05-05-2014 Le 31 juillet 1914, Jean Jaurès est tué à bout portant au café du Croissant. Arrêté dans les minutes qui suivent, Raoul Villain ne nie pas son crime. Au contraire, il le revendique ; il a voulu, dit-il, «abattre le traître», le leader socialiste qui s’opposait à la guerre. Le 29 mars 1919, la cour d’assises de la Seine acquitte Raoul Villain et condamne aux dépens la veuve de Jean Jaurès! Qui était Raoul Villain? Comment un tel verdict a-t-il été possible? Telles sont les interrogations auxquelles répond cette minutieuse enquête.

Il a tué Jaurès (livre de Dominique Paganelli)
Il a tué Jaurès (livre de Dominique Paganelli) © Radio France

Evénement(s) lié(s)

La Coupe du monde de football à vivre avec France Inter

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.