Dans "Le mot de la fin", le 8 décembre 1999, Alain Rey revenait sur France Inter sur l'origine et le sens du mot "parité". Il notait que le mot, qui jusque là avait un sens plutôt calme, était devenu beaucoup plus explosif quand il avait fallu évoquer la parité hommes/femmes en politique.

Que veut dire le mot parité ?
Que veut dire le mot parité ? © Getty / Andriy Onufriyenko

Parité est un mot qui vient du latin "par", avec un génitif en "paris". C'est un adjectif qui veut dire "pareil" et aussi "égal". "Paritas" qui en est le dérivé définit plutôt une égalité numérique, mais aussi une ressemblance totale et absolue. Maupassant écrivait que deux personnes qui étaient toujours du même avis, manifestaient une absolue parité d'idées. 

Mais on n'en est plus là

Au XVIIIe siècle, le mot est devenu économique avec la parité entre deux monnaies, que les gens qui s'occupent de Bourse et d'échanges connaissent très bien. Par rapport à "égalité", "parité" est plutôt quantitatif. La parité homme femme succède à la parité dans ces représentations, dans ces organismes qui sont appelés paritaires à partir des années 1920. 

Appliqué à l'égalité numérique hommes/femmes, le mot prend un sens très fort, alors qu'il était plutôt calme et mesuré et équilibré auparavant. 

Parce que la situation française est d'une extrême inégalité au bénéfice des hommes. Tout le monde sait cela. Passer à deux chiffres égaux, ce serait une révolution complète. Et d'abord, et surtout, une révolution dans les têtes. Le nombre de députées et sénatrices, des maires, là j'accorde que le féminin est délicat., des conseillères municipales, est ridicule par rapport au taux équivalent dans les pays scandinaves. 

"Parité" a une allure calme et stable. Mais c'est une idée de bouleversement qu'il amène d'où les résistances inévitables. Et au fait, l'égalité elle-même si ce n'est pas une complète utopie, ce ne serait pas aussi un thème dynamique et bouleversant ? Je vous le demande. 

Les invités