Thibaud Vanhooland a choisi ce pseudo parce que je cite « un voyou est un mec dont on aime suivre les conneries ». C’est vrai. La dernière en date est un magnifique mini album.

L'artiste musical Voyou (Thibaud Vanhooland) en concert au Festival Fnac Live le 5 juillet 2018 à Paris.
L'artiste musical Voyou (Thibaud Vanhooland) en concert au Festival Fnac Live le 5 juillet 2018 à Paris. © Getty / David Wolff - Patrick / Redferns

« Les Humains » figure parmi les sept titres de cette nouvelle parution baptisée « Des confettis en désordre ». On y retrouve la signature de Voyou à savoir un mélange de productions luxuriantes et de poésie urbaine. Comme sur le très brésilien « Carnaval ». 

Faire éclore les cuivres et danser la bossa nova tout en racontant les histoires, un peu banales, d’un jeune citadin : c’est ce que réussit magnifiquement ce Voyou.  

Depuis son premier album, « Les bruits de la ville », paru l’année dernière, il crée une série de vignettes musicales aux textures tropicales et synthétiques, aux textes toujours très imagés, comme dans ce titre « Les trois loubards ».  

Musicien multi-instrumentiste et jeune chanteur à moustache, Voyou se situe entre un Flavien Berger et un Pierre Vassiliu. Comme il produit l’univers graphique de ses clips et ses pochettes, on lui trouverait bien un peu de Michel Gondry et de Jacques Tati. Voilà pour « le test ADN » de Voyou.

J’ajouterais éventuellement une part de « bisounours » tant il y a de naïveté joyeuse, en apparence dans les chansons de Voyou. Mais c’est une fausse piste. Rien d’inoffensif chez lui.

Comme le montre ce titre « Le Confort » qui n’a rien à envier au « Tu te laisses aller » de Charles Aznavour. Le still-drum en plus. 

Et attention au refrain qui fait très mal à propos des retrouvailles quotidiennes : 

C’est comme rentrer le soir et reprendre un autre boulot ».  

Voyou griffe autant qu’il griffonne ses petites saynètes, avec un talent acéré de parolier mais toujours une grande sensualité. Ce n’est pas un hasard s’il a choisi de reprendre « le jardin d’hiver » d’Henri Salvador. 

« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent » Voyou est tout simplement un poète. "Des confettis en désordre" son nouveau recueil  sort demain. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.