Et si nous voyagions dans le temps ? Direction la France sous Giscard ! On y porte la moustache et le costumes en nylon. C’est à cette époque que se situe la nouvelle série de Canal + « OVNI(IS) » et sa bande son signée du musicien électro Thylacine.

Le musicien et compositeur Thylacine au Printemps de Bourges le 20 avril 2019.
Le musicien et compositeur Thylacine au Printemps de Bourges le 20 avril 2019. © AFP / GUILLAUME SOUVANT

Nous sommes en 1978 et le « Gepan », Groupe d’Etude des Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés, existe bel et bien.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Melvil Poupaud alias Didier Mathure, brillant scientifique, et son équipe paranormale, sont chargés de trouver des explications rationnelles aux apparitions de soucoupes volantes.  

Pour la partition originale de cette BO Thylacine s’est enfermé avec des synthétiseurs et des machines de 1978, comme s’il y était ! Résultat des musiques d’aujourd’hui qui se fondent parfaitement avec les trésors d’hier. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La BO d’« OVNI(S) » regorge de trouvailles comme cet excellent Jean-Michel Jarre et Tangerine Dream qui donne envie de faire sa gym ! 

Quelque chose de moins cardio peut-être ?  Du sexe ! C’est tout aussi efficace et moins violent…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Parmi les musiques vintage choisies pour accompagner les compo originales ce « Love in C Minor » signé du patron de la disco française, Cerrone, donne une petite touche « science-fiction de charme ». Quant au « Sifflet du baron » de Bernard Estardy c’est tout de suite la parenthèse enchantée ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A la fois pop et ironique, la BO épouse parfaitement l’esprit de la série et enrichit son pantone de couleurs.

Pour mélanger "Shaft" et "Le gendarme et les extraterrestres", le vrai 70’s et le simili 70’s, il fallait le talent d’explorateur temporel de Thylacine. Après avoir revisité Mozart ou Satie sur son dernier album "Timeless", il se glisse dans la roue de Bernard Hinault...

EXTRAIT 1978 avec Yann Wagner 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La B.O d'OVNI(S) par Thylacine est déjà sur les plateformes musicales, et la série, réalisée par Antony Cordier, est disponible en intégralité sur My Canal. 

L'équipe
Thèmes associés