Il devait être autour de 16h19 sur l’échelle de Richter de l’électro ; du disco, de la dance, du rap et de la house quand soudain l’info de la séparation des Daft Punk impacta la terre.

27 Tweets secondes ; chute des cours de la bourse ; en une de tous les JT ; vente d’albums, de cassettes et autres objets collectors en ligne, clubs fermés ; ha non pardon …ça c’est un virus mondial…

Toute la sphère culturelle et médiatique s’est emballée ! Cette annonce a eu l’effet d’une bombe ! Mais rassurez-vous, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo sont sains et saufs, ils ont juste décidé de mettre fin à 28 ans de carrière, après avoir inventé la French Touch, révolutionné la communication musicale, créé une flopée de tubes, construit un mythe, fait danser la planète Around the world.

Daft Punk, se crée en 1993, au départ c’est l’histoire un peu banale de deux copains de lycée qui rêvent de faire du rock, un critique anglais les écoute et les trouve mauvais, et qualifie leur musique de « Daft Punky Trash », traduction : Punk idiot. Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo gardent le nom et ils font bien, quelques années plus tard, en 95,  ils sortent leur 1er album « Da funk » : carton immédiat !

Qu’est-ce que les Daft Punk ont changé dans le paysage musical ? Qu’ont-ils apporté ?

L’apport des Daft Punk est colossal ! Ils ont placé la France comme nation de la musique électronique, ils ont fait rayonner notre savoir-faire dans le monde entier, au même titre que nos grands couturiers ou nos chefs étoilés. Daft Punk a développé un univers non seulement musical, mais aussi visuel et esthétique, c’est devenu une signature ! 

Le duo a emmené dans son sillon, des artistes comme Air, Bob Sinclar, Cassius. Sans parler des soirées, les fameuses Respect ou Cheers qui se donnaient au Whats’up, au Queen ou à La Coupole à Paris, mais aussi à New-York et dont ils étaient les fers de lance. Les danseurs hip-hop, les clubbers tout le monde se retrouvait sur la piste et se défoulait sur cet hymne electro hip-hop « Harder, better, faster, stronger »

Daft Punk c’est aussi l’ouverture, ils ont collaboré avec des stars du disco, du rap, du R&B, sans limite de Moroder à Cerronne, passant par The Weekend, Kanye West, Nile Rodgers ou Pharrell Williams, et raffleront 5 grammy awards pour « Random Access Memories » sur lequel figure le tubesque Get Lucky. 

Eh bien « Lucky », « chanceux », nous le sommes Nicolas ! Et très reconnaissants aussi, pour tout ce que nous a offert et laissé Daft Punk. C’est si rare de pouvoir remercier les gens, quand ils sont encore là ! D’ailleurs, depuis l’annonce de leur séparation, les témoignages pleuvent de toutes parts : Pharrell Williams, The Weekend, le producteur Mark Ronson, le dj français The Avener, les anglais de Disclosure, TOUS expriment leur gratitude jusqu’aux Pompiers de Paris qui ont tweeté : 

Merci les Daft Punk d’avoir enflammé les pistes de danses et pensez à rendre nos casques ! »

En mégas stars et en vraies légendes vivantes, ils tirent leur révérence en pleine gloire, avec la classe et le mystère qui les caractérisent, et se distinguent une fois de plus en ne suivant aucune règle établie par le système ; décidément punk et libres. 

Daft punk, le duo mythique a annoncé sa séparation dans une vidéo intitulée Epilogue mettant fin à 28 ans de carrière et d’innombrables succès.

  • Légende du visuel principal: Daft Punk aux Grammy Awards au Staples Center le 26 janvier 2014 à Los Angeles, Californie. © Getty / Dan MacMedan / WireImage
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.