Le tube de l’été c’est un repère rassurant quand les vacances se font masquées sur fond de deuxième vague covidée. Léger, entraînant, capable de vous vider la tête tout en s’y incrustant durablement : depuis les années 60, c’est une institution.

Mais restait à savoir quel titre entrerait dans la légende de l’été 2020. Les prétendants étaient nombreux. À commencer, dès le printemps, par ce bulldozer radiogénique. 

La chanteuse américaine Ava Max avec Kings and Queens, une version revisitée de If you were a Woman (and I was a man) de Bonnie Tyler sorti en 1986. Souvenir "top moumoute".

Produit très dérivé : le hit composite d’Ava Max cumule reprise des années 80, féminisme guerrier et chorégraphie beyoncesque pour un résultat incontestablement efficace. Même technique combinatoire avec le retour d’anciens numéros uns du hit-parade, les californiens de Black Eyed Peas, associés à une nouvelle star latino, le chanteur portoricain Ozuna.

Un reggaeton calientito parfaitement formaté pour l’été. Mais les plus grosses ficelles ne font pas les meilleurs "saucissons". Oui c’est comme ça qu’on désignait un succès de variété dans les années 50, avant qu’un certain Boris Vian n’invente la notion de tube ! Selon la légende. 

Pour revenir à notre tube de l’été 2020, voici deux prétendantes sérieuses, qui ont en commun de s’être imposées avec un hit de rupture.   

La première vous l’aurez peut-être reconnue c’est Aya Nakamura (l’artiste française la plus écoutée au monde sur la plateforme Spotify) et son tube Jolie nana, pour celles qui ne s’en laissent pas compter.  Le deuxième c’est Wejdene.

C’est grâce au réseau social TIK TOK, vous savez Nicolas celui où les jeunes (principalement) postent leurs propres vidéo-clips, que cette chanteuse de R&B française a été propulsée. Une horde d’internautes s’est emparé de sa chanson Anissa

Quel rôle joue ce fameux réseau social « Tik Tok » dans la course au tube de l’été Mathilde ? 

Un rôle déterminant. Après les 45 tours, les CD 2 titres, et les clips matraqués à la télé : Tik Tok s’impose comme un nouveau support de dissémination. La musique se propage et se fait se connaître à travers ce réseau social. 

A ce petit jeu, le tube de l’été 2020 restera sans doute Blinding Lights par le canadien The Weeknd ; un habitué des tubes de l’été. Rappelez-vous I Feel It Coming il y a 3 ans… 

Quant à Blinding Lights c’est un titre au synthé rétromaniaque et au rythme idéal pour les chorégraphies sur Tik Tok où il est devenu incontournable… On l’écoute (enfin) !

Résultat Blinding Lights de The Weeknd est aujourd’hui la chanson qui a passé le plus grand nombre de semaines en tête des diffusions radiophoniques aux Etats-Unis. Un record dans l’histoire des tubes de l’été. 

  • Légende du visuel principal: Qu'est-ce qu'on écoute cet été ? © Getty / Paul Bradbury
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.