Lana Del Rey, l'icône glamour revient nous enchanter avec un album poétique, planant et nostalgique des Etats-Unis période seventies. Une lettre d'amour aux accents folk, superbement produite par Jack Antonoff, avec qui Lana Del Rey récidive et renoue avec le succès après le triomphe de l'album Norman Fucking Rockwell.

Chemtrails over the country club. Le septième album de Lana Del Rey peut s’écouter comme une lettre adressée à son pays, les Etats-Unis. Mais c’est avant tout un disque qui révèle ses immenses talents de compositrice et d’interprète, et l’installe aux côtés des idoles qui l’ont tant inspirée, de Joan Baez à Joni Mitchell, dont elle reprend For free.

Ce dernier opus est le fruit d’une nouvelle collaboration avec l’excellent producteur Jack Antonoff, qui accompagnait déjà Lana Del Rey sur son précédent album Norman Fucking Rockwell, immense succès populaire et critique à la fois. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mais ce nouveau disque, qui sort un an à peine après son album de Spoken word (poésie parlée), possède une tonalité bien particulière. Sur fond de guitares, de tambourins, de piano et de cordes, les sonorités sont tour à tour entraînantes, sautillantes, lancinantes ou minimales, Chemtrails over the country club est en fait l’expression profonde de la nostalgie d’un temps révolu. 

Lana Del Rey est en manque. Dans son poème, on entend son désespoir et sa passion pour L.A. On ressent tout ce qui lui fait mal mais dont elle a, malgré tout, cruellement besoin ! 

Son album propose en fait, deux niveaux de lecture, et rappelle la  Lettre à France de Polnareff en 1977. Il s’agit d’une véritable déclaration d’amour, où Lana Del Rey chante son mal du pays, comme le ferait une exilée. Mais on peut aussi voir cet album comme la lettre désespérée d’une femme, loin de l’homme qu’elle aime. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une double signification superbement maîtrisée.

La diva originaire de Lake Placid rêve d’une certaine Amérique, vintage chic et glamour, elle célèbre la country et le folk, nous fait respirer un peu de ce vent de liberté et d’insouciance qui soufflait sur les Etats-Unis dans les années 70. 

Les « chemtrails », ce sont ces panaches de nuages que laissent les avions dans le ciel immaculé au-dessus du country club, mais c’est aussi une métaphore pour évoquer les stigmates d’une démocratie américaine qui vacille. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Si Lana Del Rey est nostalgique de l’Amérique d’antan, elle est surtout inquiète face à la montée du camp des identitaires. « Suis-je en train de vivre mes bonnes années, ou bien n’en connaîtrais je jamais ? » s’interroge-t-elle sur Breaking Up Slowly.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chemtrails over the Country Club, un album France Inter qui nous est bien parvenu avec un postscriptum signé Lana Del Rey 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Pour- la- liberté » ! 

Le nouvel album de Lana del Rey, déjà disponible

  • Légende du visuel principal: L’auteure-compositrice-interprète Lana Del Rey au Los Angeles County Museum of Art de Los Angeles, Californie le 3 novembre 2018. © AFP / Chris Delmas
L'équipe