Ce matin, celle qui restitue un espace de magie dans la brume ambiante, celle qui nous met du baume au cœur, Melody Gardot et son nouvel album : Sunset in the blue…

Extrait C’est magnifique 

Les Grecs classaient la musique dans trois catégories : La musique issue des planètes, dont on ne peut entendre que l’ombre ici-bas, la musique issue des hommes, la voix donc, et enfin la musique issue des instruments. 

La musique des sphères est inaccessible à moins de substances, et encore, lorsque le lendemain on écoute sans substance, on se dit, oula, c’est quoi cette musique de m…. Nous reste dans la hiérarchie divine, la voix, puis les instruments. 

Melody la bien nommée, Gardot, à un G près de celle que Dieu créa dans les sixties, G, pour Godess ou Grafenberg, comme vous voudrez. Vous l’avez compris Ali, dans mes catégories à moi, la chanteuse est une déesse. C’est par la voix que l’on s’adresse aux Dieux dans l’Egypte Antique, c’est par la voix que le chamane invoque les esprits de la nature, et c’est par la voix que Melody Gardot nous caresse l’âme…

Extrait From Paris with love 

Reprenons ces catégories, musica mundana, humana, instrumentalis, le miracle qu’accomplit Melody Gardot, c’est qu’elle nous laisse entendre la 1ère catégorie, cette musique ineffable venant des sphères, par les deux catégories terrestres, sa voix et ses instruments. Les violons, caressés par les archets juste assez pour répandre des harmoniques subtiles, les arrangements aux confins de la dissonance, pour donner du relief à la douceur et éviter l’écueil du trop sucré, avec cette juste amertume de la tension qui crée un appel, et cette guitare qui déclenche comme une noria de douces vibrations, et surtout la voix, qui voyage à travers les idiomes les plus caressants de la terre..

Extrait Um Beijo 

Cet album est une prouesse technique, l’enregistrement a été vraiment compliqué… 

Oui Ali, cet album serein, sensuel, so cool, a été enregistré en plein confinement. « J’habite entre deux lacs, nous dit Mélody, le classique philarmonique et le jazz, comment on fait quand des musiciens sont coincés à Los Angeles, d’autres à Paris, qu’on doit respecter de l’espace entre les violonistes, ça change le son.. Toutes ces questions on se les posait, comme si on était au bord de la mer, avec la peur de plonger, mais on avait trop envie de nager… »

Alors elle a lancé un défi, en proposant une création participative, un appel à tous les musiciens du monde, et puis aussi un duo à distance, avec Sting, des sessions numériques outre atlantiques avec décalage horaires à 6h du matin. Merci d’avoir fait plouf, Melody, nous aussi on avait trop envie de nager avec toi, en plein bonheur…

Extrait Moon River

Les invités
  • Melody GardotChanteuse, auteure-compositrice, pianiste, guitariste
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.