Ces quelques notes, vous les reconnaissez, elles vous télé-transportent directement à Cuba. C’est le mythique Buena Vista Social Club. Groupe aussi culte qu’éphémère. Qui aurait dit qu’une bande de papys réunis 6 jours dans un studio de la Havane allaient marquer l’Histoire de la musique ?

Composé par Compay Segundo "Chan Chan", chanson de "guajiro", de paysan, est le premier carton mondialisé de la musique cubaine. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Pape Jean-Paul II en était fan. L’album s’écoulera à 8 millions d’exemplaires. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Omara Pourtundo, seule femme de ce "boys band" chante sur ce superbe boléro, et fait partie des rares musiciens du Buena Vista qui sont encore parmi nous. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur cette vielle chanson populaire, la voix du regretté Ibrahim Ferrer, qui avait interrompu son activité de cireur de chaussures pour enregistrer l’album. Des mélodies oubliées du folklore, des musiciens octogénaires inconnus qui, pour certains, n’avaient jamais joué ensemble, sur le papier rien ne prédisait un tel succès.

C’est tout l’intérêt de célébrer ces 25 ans du Buena Vista Social Club, outre la réédition augmentée de l’album : comprendre un quart de siècle plus tard ce qui s’est joué ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

D’abord, il y a une atmosphère particulière liée au grand studio en bois qui réunissait tous les musiciens, et qui donne l’impression d’être au milieu d’eux. Et puis en 1998, le Buena Vista Social Club est devenu un documentaire de Wim Wenders, qui a mis des visages sur ces talents. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au fond, comme le résume le guitariste américain Ry Cooder, producteur et pilier de ce disque : 

Si vous avez de la bonne musique à proposer aux gens, ils l’aimeront, à condition de parvenir à la leur faire écouter. Tout est là. Quelques années seulement après la chute du bloc soviétique, c’est l’histoire de ces musiciens tirés de l’oubli qui a rendu les gens curieux… 

La preuve avec les inédits de l’enregistrement dont ce superbe "La Pluma" qu’on vient d’entendre, tout était bon dans ce moment de grâce, le miracle c’est qu’il a été entendu !

_Le "_Buena Vista Social Club" réédité 25 ans après en coffret Deluxe, avec des inédits et des impros’, ça sort après demain !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Le chanteur cubain Ibrahim Ferrer du Buena Vista Social Club Grammy Award annuel à Los Angeles le 23 février 2000. © AFP / (IMAGE ÉLECTRONIQUE) /Hector MATA
L'équipe