Malik Djoudi fait son retour avec un troisième disque composé "comme une lutte" pendant le confinement. Habitué des collaborations, il s'entoure des voix de Lala &ce, Philippe Katerine et Isabelle Adjani.

Portrait de l'artiste Malik Djoudi
Portrait de l'artiste Malik Djoudi © Edgar Berg

Les  vraies créations audacieuses ne s’annoncent jamais comme telles. C’est une question d’élégance, on ne dit pas : « vous allez voir comment je vais casser les codes ». Ce qu’il y a de bien chez Malik Djoudi c’est cette incroyable liberté sans forfanterie. 

Sur « Danger » extrait de son nouvel album, Malik Djoudi continue d’assumer ses peurs et ses sueurs avec des mots simples et des nappes sophistiquées, sa marque de fabrique. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les marées de son « Tempérament » Malik Djoudi en a fait une force motrice, qui l’a mené en première partie d’Etienne Daho, aux Victoires de la Musique et à cette place si singulière qu’il occupe sur la scène française. Son point fort c’est son « Point sensible ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Rencontre solaire avec la « rappeuse du futur » Lala Ace dont je vous avais parlé ici, et dont Malik Djoudi aime le rythme, la sensibilité et le phrasé inhabituel. Moderne, ambitieux, culotté même, pour son troisième album Malik a gagné sa guerre.

Et il était en guerre contre qui ?

Contre lui-même et contre son corps qui l’a fait souffrir, comme il le raconte dans le titre « Douleur ». Mais le formidable courage créatif de ce disque a pris le dessus, lui a donné la force de « rester droit » comme il le dit et, au fond, de se retrouver lui-même. 

« Ou tu es » entre hip hop arty, grands tableaux électroniques et dissonances aquatiques est un petit chef d’œuvre. Avec cette grâce non calculée chère à Malik Djoudi. Le tout mis en valeur par la réalisation de Renaud Letang. Dans l’album y a même un tube dodécaphonique ! 

Celui qui donne la réplique à Malik Djoudi et son timbre androgyne, c’est Philippe Katerine bien sûr. Isabelle Adjani fait également parti des duos. Malik Djoudi construit sa galaxie de sensibilités amies. Parti à la rencontre de lui-même il trouvé les Autres. « Troie » comme la guerre, c’est le nom de cet album dont on peut dire qu’il est une victoire collective. 

« Troie » le nouvel album de Malik Djoudi sort demain et il sera en concert pour France Inter le 1er octobre et en tournée dans toute la France.

L'équipe
Thèmes associés