Amper est d’humeur égale, n’est jamais en panne d’inspiration, et peut travailler avec des centaines d’artistes en même temps.

Taryn Southern, artiste américaine de 31 ans, produit un album entièrement produit par des intelligences artificielles
Taryn Southern, artiste américaine de 31 ans, produit un album entièrement produit par des intelligences artificielles © capture youtube de son clip "Break Free"

Dr Dre, les Daft Punk ou encore Brian Eno ont-ils du souci à se faire? Eminem, The Weeknd ou encore David Bowie n'auraient peut-être pas connu de tels succès sans ces producteurs musicaux. Mais demain, on se déhanchera peut-être sur des tubes produits par une intelligence artificielle comme Amper.

Taryn Southern, artiste américaine de 31 ans, plus connue en tant que comédienne et Youtubeuse que véritable chanteuse va prochainement sortir un nouvel album : I Am AI. Album entièrement produit par des intelligences artificielles. Elle s’occupe des paroles de la chanson et de l’interprétation mais c’est le logiciel qui crée l’instrumentale. Elle vient de publier le premier extrait de cet album : Break Free dont la musique a été créée par Amber.

Dans une interview au site américain The Verge ce week-end, Taryn Southern explique qu’elle est une piètre musicienne et que jusqu’ici elle travaillait avec des compositeurs à qui elle devait expliquer ses envies. Parfois ça marchait, parfois non. Avec Amper, explique-t-elle, "pas besoin d’avoir de grandes connaissances musicales pour faire une grande chanson".

Comment fonctionne ce "maestro" numérique?

Pour créer une musique avec Amper, il suffit de rentrer l’humeur du morceau (enjoué, triste, tendre), le style (rock, folk, pop), les instruments (guitares, percutions, clavier), le tempo et la durée. L'intelligence artificielle créée ensuite un morceau unique en quelques minutes. Le résultat ne vous plait pas. Pas de problème ! Amper n’est pas contrariante, elle efface tout et recommence.

Pour son co-créateur, Drew Silverstein, il s'agit du début d’une longue coopération entre des artistes pas forcément musiciens et l’intelligence artificielle. Brian Eno et Dr Dre apprécieront.

Des droits d'auteur partagés avec les robots.

Taryn Southern a décidé de travailler avec plusieurs autres intelligences artificielles pour le reste de son album. Elle pousse la collaboration très loin puisqu’elle veut partager ses droits d’auteur avec les robots. Un partage impossible en France, comme le relève le site Numerama. Pour être protégée par le code de la propriété intellectuelle, une musique doit être une œuvre de l’esprit. Or l’IA n’a pas d’esprit, sauf HAL dans "2001, l'Odyssée de l’Espace" mais ça reste, pour le moment, de la fiction.

Cette histoire de droits d’auteur des robots n’est pas si farfelue que cela. On peut lui reprocher d'être peu inspirée, peu créative, encore une fois pour le moment. Que ce soit dans la littérature, le cinéma, la peinture, les œuvres créées par des robots se sont multipliées ces dernières années.

L'entreprise Disney vient même d'annoncer qu'elle travaillait sur une Intelligence artificielle pour créer ses nouvelles histoires.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.