"Giv Me Jazz", c'est une balade sur les routes du jazz, un voyage dans la bande son du XXe siècle. Impossible de passer à la Nouvelle Orléans sans aller faire un tour dans les méandres du Bayou de la Louisiane.

Frottoir et casseroles pour ce groupe immortalisé en 1910
Frottoir et casseroles pour ce groupe immortalisé en 1910 © Getty

Dans le Bayou de Louisiane

Il y a la culture francophone d'abord, avec les Cajuns implantés depuis le "Grand Dérangement" des Acadiens chassés de Nouvelle-Ecosse en 1755, et qui ont trouvé refuge sur ces terres marécageuses où ils ont longtemps vécu isolés, garantissant la survie de tout un patrimoine musical. 

Ce sont ces histoires de vie quotidienne que chante DL Menard, qui recevait Giv Anquetil  dans sa maison en bois à Erath, un peu en dehors du temps. 

DL Ménard est décédé en juillet 2017.

Norbert LeBlanc, à St Martin, nous emmène en barque dans le Bayou, pour nous faire entendre la musique de cette nature de végétation et d'eau, là où il se sent à l'aise, à l'écart des grandes autoroutes américaines. 

Tee Don Landry est facteur de "frottoirs" (ou rubboards), cette planche à laver qui devient un instrument essentiel pour marquer le rythme des musiques du coin. 

Comme pour l'orchestre des Bayou Swamp Band par exemple, mené par l'accordéoniste Chubby Carrier, qui nous raconte l'histoire de sa famille, une des dynasties du Zydeco, musique aux rythmes créoles et un mot d'ordre: 

Laissez les bons temps rouler 

Aller + loin

♪♫ Notre playlist 100% jazz

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.