Toulouse Lautrec fut une des âmes de Montmartre. Dès son installation en 1884 il loge au 19 bis, rue Fontaine. Il peint la vie au Moulin-Rouge et dans les autres cabarets et théâtres montmartrois, la prostitution à travers les maisons closes qu’il fréquente et où, peut-être, il contracte la syphilis.

La troupe de Mlle Eglantine avec Jane Avril
La troupe de Mlle Eglantine avec Jane Avril © Getty

Parmi ses modèles : la danseuse Jane Avril, la chanteuse Yvette Guilbert et Louise Weber, plus connue sous le nom de La Goulue, danseuse excentrique qui a importé le cancan d'Angleterre en France ;

On ouvre avec l’une des plus extraordinaires Radioscopie.

Le 13 janvier 1971, Jacques Chancel reçoit l'artiste peintre Montmartrois Gen Paul qui se souvient avec sa gouaille parisienne de sa rencontre avec Toulouse Lautrec quand il était enfant.

Puis, Montmartre toujours, le 13 mars 1953 sur la Radio Télévision Française au micro de Michel Manoll, Paul Faure, dramaturge et poète évoque ses souvenirs de Montmartre où les artistes peintres se mêlaient aux écrivains.

La Goulue (à g) et Jane Avril par Toulouse-Lautrec (à dr)
La Goulue (à g) et Jane Avril par Toulouse-Lautrec (à dr) © Getty

Montmartre et Pigalle lieux de plaisir que fréquentait Toulouse Lautrec et plus particulièrement les bordels.

Dans son émission 2000 ans d'histoire, le 20 octobre 2010 Patrice Gelinet recevait Nicolas Charbonneau auteur de Le roman des maisons closes tout un programme ...

Aller + loin

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.