L’émission "qui ouvrait les oreilles" signée Bernard Lenoir. Bernard Lenoir, c’est une histoire de la musique sur le service public, une éducation musicale, le maître de cérémonie de concerts inouïs

Rachid Taha en concert
Rachid Taha en concert © Getty / Roberta Parkin

Ce soir on ouvre avec Rachid Taha qui nous a quitté en septembre dernier, en pleine préparation de son nouvel album : le single "je suis africain" tourne actuellement sur la play-list de France Inter,  mais là on retrouve sa voix éraillée, son style raï et rock en live le 18 décembre 2006 ,  avec des titres de ses albums devenus des classiques, Diwan 2, Tékitoi , Carte Blanche. 

Dans ce concert, Rachid Taha est au top de sa forme, un dandy nocturne, qui a le sens de la fête, des copains. Et on se souvient des boites qu’il avait fondé à Lyon le Refoulé, puis le Pulp à Paris. 

Le 18 décembre 2006, France Inter devenait sa boite noire

Black Session Bernard Lenoir réveille la nuit,  Rachid Taha la justifie, on écoute camarade  !

La setlist

  1. Mamachi

  2. Shuf

  3. H'asbu-Hum

  4. Ecoute-moi camarade

  5. Rani

  6. Meftuh'

  7. Ah mon amour

  8. Kifache Rah

  9. Bent Sahra

  10. Rock El Casbah

  11. Ya Rayah

🎧 (re)écoutez les Black Sessions de :

Pulp (1995) 

Suede (1999) 

Paul Weller (1992) 

Aller + loin

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.