L'émission qui "ouvrait les oreilles" signée Bernard Lenoir. De 1992 à 2011, deux décennies de concerts libres dans tous les sens du terme. Ce soir : Suede

Le groupe Suède en 1994
Le groupe Suède en 1994 © Getty

Apres  Pulp hier, on persiste et signe dans la lignée Britpop.

Suede au programme de la Black Session du 31  mai 1999.

Suede c’est une histoire étrange, pour résumer : le groupe a lancé la Britpop, mais la britpop ne les a pas gâtés.

Suede c’est l'outsider magnifique, marginalisé dans un mouvement sans pitié.

Le chanteur Brett Anderson déclarait même encore l’année dernière : « La compétition et le climat étaient si désagréables que je ne peux plus dissocier mon attitude de rejet de la musique qui était produite.».

En 1999, Brett Anderson explosait sa Black Session, dans la tradition  des concerts de Suede,  qui disait-il , n’étaient que la prolongation du carnaval de folie qu'était la vie du groupe : une fête qui ne finissait jamais. » 

Bernard Lenoir réveille la nuit, Suède la justifie. 

La setlist

  1. Can't Get Enough
  2. Electricity
  3. Trash
  4. Everything Will Flow
  5. Indian Strings
  6. Down
  7. Elephant Man
  8. Savoir Faire
  9. He's Gone
  10. She's in Fashion
  11. Saturday Night
  12. She
  13. Beautiful Ones

🎧 (re)écoutez les Black Sessions de :

Rachid Taha (2006) 

Pulp (1995) 

Paul Weller (1992) 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.