Sylvester Stallone était à Cannes pour présenter les premières images du dernier Rambo. La salle Bazin du Palais des Festivals de Cannes était pleine à craquer pour assister à sa masterclass. Après une standing ovation qui a profondément ému l'acteur, place au Stallone show !

Sylvester Stallone
Sylvester Stallone © Getty

C’est face à Didier Allouch le journaliste cinéma de Canal Plus que Sylvester Stallone évoque son parcours. Il est question de résilience,  de voix trop grave, de rapport au corps, d'inspiration et même de tortues...Et bien évidemment du phénomène Rocky

Sur le papier c’était un échec garanti : acteur inconnu, sujet peu populaire, le tournage un vrai  bricolage, sans parler de la difficulté pour sortir le film  

On a dû se battre. Les producteurs, voulaient tout juste le sortir dans les drive-in. Ils voulaient tout le monde, sauf moi. Ils voulaient Burt Reynolds, James Caan, Robert Redford... Ils auraient pris un kangourou plutôt que moi !!

Sylvester Stallone est un acteur conscient : 

J'ai tout de suite su que j'étais limité comme acteur pour des raisons physiques. A chaque fois que je me suis éloigné de mon style, ça n'a pas été terrible. Il vaut mieux revenir à ce que l'on sait faire.

Et pourtant le film Copland de James Mangold a permis de le montrer dans un contre-emploi à la fois physique et artistique, il a d’ailleurs reçu le prix du meilleur acteur au Festival du Film de Stockholm pour ce film.

Aller + loin

  • (RÉ)ÉCOUTER | Blockbusters : Rocky Balboa ou l'homme qui prend l'escalier social !
  • (RÉ)ÉCOUTER | L'oeil du tigre : Sylvester Stallone, l'œil du tigre
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.