Cette semaine on reprend la route aux côtés de Giv Anquetil pour une nouvelle série d’émissions en carnet de voyages, micro en bandoulière dans les décors de l'aventure humaine et musicale, à la rencontre des musiciens et de leurs publics, là où toutes ces sonorités sont nées avant de partir faire le tour du monde.

 Artisanat cubain à Cienfuegos
Artisanat cubain à Cienfuegos © Getty

Après s’être recueillis un instant sur la tombe de Compay Segundo, nous reprenons  la  route.

Ce soir vous avez rendez-vous avec ceux qui gardent la mémoire des musiques cubaines : Andrea Venet qui fait vivre l’héritage de la toumba française, c’est la version africaine des menuets de la Cour de Versailles, amenés là par les colons français fuyant Haïti et les révoltes de la fin du XVIIIè siècle, et qui est encore aujourd’hui  perpétuée par les descendants de leurs esclaves.

A Camaguey on rencontrera les formidables sœur Faez : Floricelda, 81 ans, et sa cadette Candila de 78 ans qui ont toujours chanté en aficionadas avant de commencer leur carrière professionnelle à plus de 70 ans, c’est les voix de la trova ...

A puis nous irons à Cienfuegos, un petit port du centre de Cuba, le rendez-vous des repentistas chaque dimanche, pendant des heures, ces véritables troubadours adeptes de la decima (ces poèmes improvisés en dix vers octosyllabiques) se succèdent dans des joutes oratoires et des défis rimés en musique, devant un public ravi de départager les virtuoses par des applaudissements

Aller + loin 

  • (RÉ)ÉCOUTER | Very Good Trip : Ry Cooder, Buena Vista et le côté latin
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.