Hommage à Kriss, une grande voix de radio, animatrice phare de France Inter disparue il y a dix ans. On écoute un de ses "Portraits sensibles" consacrée à une enfant cachée dont les parents ont été déportés pendant la rafle du Vélodrome d'Hiver.

Kriss dans l'émission "L'Oreille en coin"
Kriss dans l'émission "L'Oreille en coin" © AFP

Toute cette semaine on rend donc hommage à cette grande voix de radio, Corinne Gorse de son vrai nom, qui débarque en 1968 à la Maison de la radio. Elle avait 20 ans. 

Avec elle, les embouteillages devenaient de petits nuages 

dit Chantal Le Montagner qui deviendra son assistante. Première Fipette devenue par la suite l’un des piliers de L’Oreille en coin , Kriss a produit de nombreuses émissions. 

On commence avec Portraits sensibles une émission qu’elle a animée de 1999 à 2004. Kriss enregistrait des portraits atypiques d’illustres inconnus, souvent, et de stars méconnues, parfois. Des gens formidables, petits et grands héros du quotidien, comme si on y était.

Irène Savignon, enfant cachée

Ce soir Kriss dresse le Portrait sensible d’Irène Savignon, une jeune adolescente juive dont les parents sont déportés quand elle a 15 ans lors de la rafle du Vélodrome d'Hiver. Absente lors de l’interpellation de ses parents, elle se cache et entre dans la clandestinité. Manque de se suicider. Retrouve son ancienne directrice d’école qui va lui sauver la vie.

En novembre 2001, Irène Savignon était secrétait générale de l’Association des enfants cachés.

On continue le NRV La Suite avec une chronique de Kriss dans sa dernière émission Kriss Crumble, qu’elle a animée sur France Inter à partir de 2005. Au micro, Marie Pierre Planchon la remplaçait jusqu’en 2009, alors que Kriss se battait contre son cancer. Ce soir, Kriss parle de vélo… sans pédale. 

Les autres épisodes

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.