Depuis l'affaire Weinstein et le mouvement #metoo les artistes se retrouvent au centre de polémiques, comme Roman Polanski et Jean-Claude Brisseau à la cinémathèque. Mais au-delà du cas du cinéma, le monde artistique dans son ensemble est touché par cette question : "peut-on dissocier l’artiste de son œuvre ?"

Manifestation contre Bertrand Cantat à Montpellier en mars 2018
Manifestation contre Bertrand Cantat à Montpellier en mars 2018 © Getty / Patrick Aventurier

Face au nouvel album de Cantat ou aux films de Polanski certains revendiquent une consommation éthique d’œuvre culturelle. Mais cette attitude ne cache-t-elle pas une nouvelle forme de censure ?

Et que dire de la situation au théâtre, au moment où Roméo Castellucci et sa pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu a ouvert un débat qui vient de rebondir jusque dans les bureaux du Ministère de la culture ?

Et du côté de l’art contemporain, où s’étend, comme le titre du dossier dans l'excellente revue l'Oeil ce mois-ci,« le domaine de la censure » ? L'art serait-il victime d'un nouvel ordre moral ?

Nos invités : 

  • Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste 
  • L'écrivain Guy Konopnicki, journaliste à Marianne 
  • Paul-François Paoli, écrivain et essayiste, auteur de L'imposture du vivre ensemble de A à Z et La Tyrannie de la faiblesse : la féminisation du monde ou l'éclipse du guerrier
  • Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts Magazine

Editorialisé par Christophe Bourseiller

Programmation musicale :

  • SERGE GAINSBOURG : "Aux armes, et caetera"
  • EZRA FURMAN : "Love you so bad"
  • THOUSAND : "La vie de mes sœurs"
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.