Entre rejet de l'islamophobie et islamo-gauchisme, quelle place pour une certaine gauche dans la lutte antiterroriste ?

Opération de prévention contre le terrorisme, au siège de l'association religieuse "Zahra France" à Grande-Synthe, le 02 octobre 2018.
Opération de prévention contre le terrorisme, au siège de l'association religieuse "Zahra France" à Grande-Synthe, le 02 octobre 2018. © AFP / Philippe Huguen

Où va la gauche depuis les vagues d’attentats ? 

La perquisition récente à Grande-Synthe, de l'association antisioniste chiite Zahra France, très proche du pouvoir iranien, s’est poursuivie, hier, par l’audience au tribunal de Dunkerque d’un suspect : Bachir Gouasmi. Elle soulève quelques questions. 

Comment la municipalité a-t-elle pu laisser s'implanter cette association ? 

Jusqu'à quel point les associations religieuses peuvent-elles garder le secret quant à leurs activités ?

Et la gauche, dans tout ça ? Certains courants privilégient la lutte contre l'islamophobie au combat antiterroriste. 

La droite pourrait-elle ainsi se retrouver en pointe sur cette question ?

La gauche devrait-elle envisager la question identitaire et religieuse différemment ? 

Ce soir, pour nous répondre :

Programmation musicale :

  • THE VELVET UNDERGROUND – "I can’t stand it"
  • HOLLYDAYS – "On a déjà" 
  • PARCELS – "Lightenup"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.