Sandrine Kiberlain est à l'affiche de “Pupille”, film touchant sur l'adoption, avec Gilles Lelouche et Elodie bouchez. Pour l'accompagner, le dessinateur Pierre Henry Gomont, qui signe la bande-dessinée “Malaterre”, mélange du roman d'initiation, de l'épopée exotique et de la saga familiale.

L'actrice Sandrine Kiberlain le 4 septembre 2018 pendant le 44ème festival de films américain de Deauville à Deauville.
L'actrice Sandrine Kiberlain le 4 septembre 2018 pendant le 44ème festival de films américain de Deauville à Deauville. © AFP / LOIC VENANCE

Ce soir, dans le Nouveau Rendez-Vous : 

  • Sandrine Kiberlain pour son rôle dans Pupille, de Jeanne Herry
  • Pierre-Henry Gomont, pour Malaterre, aux éditions Dargaud

Adoption

Alice (incarnée par Elodie Bouchez), se bat depuis dix ans pour pouvoir adopter. Lorsqu'on lui annonce enfin qu'elle a été choisie parmi d'autres mères éventuelles, pour accueillir un enfant né d'un accouchement sous X, elle perd tous ses moyens. 

Le film met en lumière le long et pénible processus que doivent suivre les parents désireux d'adopter un enfant, au sein d'une fiction très bien documentée qui raconte en même temps le quotidien des travailleurs sociaux en même qu'il leur rend hommage. 

Une épopée familiale en BD

Gabriel Lesaffre ne supporte pas l'autorité. Un jour il tombe amoureux d'une lointaine cousine. Coup de foudre, mariage, trois enfants : il se laisse séduire par les délices du confort bourgeois, mais ses démons se rappellent vite à son bon souvenir ... Il s'envole pour l'Afrique pour tuer l'ennui, puis réapparaît, mêlant promesses et manipulations il parvient à obtenir la garde de ses deux aînés, qu'il emmène avec lui. Un rêve exotique vite dissipé par les vices du père ... La BD Malaterre tient à la fois de l'épopée, du roman d'initiation et de la saga familiale. Le récit de Pierre Henry Gomont, d'inspiration autobiographique, peint le portrait d'un homme qui vit sa vie, comme d'autres dévorent un roman, de façon addictive et tendue en avant. 

La chronique du jour

Aujourd'hui, retrouvez "L'algorithme musical !" Marion Guilbaud analyse l'ADN musical de Sandrine Kiberlain pour lui proposer un morceau adapté à ses goûts. 

Programmation musicale :

  • M – "Superchérie"
  • Fatoumata Diawara – "Bonya" 
  • Bazbaz – "Sur le bout de la langue" 
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.