Affaires de famille dans le NRV de ce soir. Clémentine Autain donne un vibrant hommage à sa mère dans son livre "Dites-lui que je l'aime" aux éditions Grasset. A ses côtés, Marianne Basler joue dans 'l'Autre fille' d'Annie Ernaux, mis en scène par Jean-Philippe Puymartin.

Clémentine Autain, femme politique, journaliste et auteure de “ Dites-lui que je l’aime” aux Editions Grasset
Clémentine Autain, femme politique, journaliste et auteure de “ Dites-lui que je l’aime” aux Editions Grasset © Maxppp / Vincent Isore/IP3 PRESS

Ce soir dans le Nouveau Rendez-Vous, 

  • Il aura fallut 30 ans à Clémentine Autain pour parler de sa mère et de son décès. Elle se livre dans Dites-lui que je l'aime chez Grasset. 
  • Marianne Basler joue dans la pièce L'autre fille, adaptée du récit d'Annie Ernaux au Théâtre les Déchargeurs du 19 mars au 6 avril. 

Une guerre de trente ans

Aujourd'hui, Clémentine Autain parle de sa mère, l'actrice Dominique Laffin. Elle a tourné avec les plus grands : Doillon, Sautet, Miller... Mais une crise cardiaque l'emporte alors qu'elle n'a que 33 ans, et sa fille Clémentine seulement 12.

C'est seulement 30 ans après que Clémentine Autain arrive enfin à se libérer de ses maux qu'elle a toujours eu en elle dans ce livre poignant. Malgré des souvenirs parfois durs, le roman s'appelle à raison Dites-lui que je l'aime, en hommage au film de Claude Miller où Dominique Laffin brillait. 

Une deuxième fille

Enfant, Annie Ernaux surprend une conversation entre sa mère et une de ses clientes. Elle comprend alors, avec les mots "Elle était plus gentille que celle-là", qu'elle a eu une sœur, aujourd'hui disparue, qu'elle n'a pas connu.

Cette révélation va la suivre tout au long de sa vie et la construire en tant que personne, avec et contre sa sœur disparue. Dans cette pièce, Marianne Basler interprète l'auteure Annie Ernaux qui interroge le silence, et la nécessité d'adresser une lettre à cette sœur, malgré tout présente par son absence. 

La Chronique du jour : Les Nouveautés Nouvelles

Au programme également, les Nouveautés Nouvelles, la playlist de Marion Guilbaud, une sélection qui on l'espère ravira vos tympans car elle a ravi les nôtres.

  • On commence avec le retour d’un petit maître de la pop anglaise : Bill Pritchard. Depuis son Angleterre profonde, il continue de dénoncer les maux de l’époque et poursuit toujours la même quête du Graal : écrire la parfaite chanson pop ! Forever, extrait de son dernier album Midlan Lullabies chez Tapete Records.
  • Ensuite, on poursuit avec Mac De Marco un des artistes les plus cools de la scène Indépendante nord-américaine. Son nouvel album Here come the cowboy sort le 10 mai sur son propre label. En attendant, en voici un extrait, ça s'appelle Nobody
  • Depuis cinq ans, calme discographique chez les Black Keys. Et là, breaking news en début de semaine, le duo revient avec un seul titre : Lo Hi. Mais ne nous emballons pas, pas d’album ni de tournée annoncés pour le moment.

Programmation musicale

LIO - Amoureux solitaires

PONGO - Kuzola 

THE BLACK KEYS - Lo Hi

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.