Alors qu'Emmanuel Macron fait la deuxième rentrée de son quinquennat, le Président de la République qui ne cesse d’expliquer aux Français le bienfait de sa politique du "en même temps" semble perdre un peu partout. À l'Elysée, rien ne va-t-il vraiment plus ?

Le Président Emmanuel Macron lors d'une réunion de travail au Palais de l'Elysée, le 05 septembre 2018.
Le Président Emmanuel Macron lors d'une réunion de travail au Palais de l'Elysée, le 05 septembre 2018. © AFP / Ludovic Marin

Démission médiatique d’un ministre à un poste hautement symbolique, remaniement ministériel à minima, conjoncture économique compliquée, doute d’un président sur une réforme fiscale capitale et chute dans les sondages, le plus jeune Président français vit une rentrée difficile et enchaîne les mauvaises nouvelles

Si l’on en croit le dernier baromètre Ifop pour Paris Match, seuls 31% des Français continuent à accorder leur confiance au chef de l'Etat, qui a perdu pas moins de dix points depuis le début de son mandat, soit un chiffre encore plus mauvais que celui de François Hollande à la même époque de son mandat en 2013

Ce dernier est même sorti de sa réserve à propos des doutes d’Emmanuel Macron sur le prélèvement à la source pour déclarer : "Je ne veux pas compliquer la tâche de ceux qui hésitent encore ! Mais cette réforme elle était prête. C’est un problème de choix politique. On ne peut pas être simplement dans la gestion, l’accumulation de réformes soi-disant indispensables car une réforme n’est pas une conviction." 

Et alors que le gouvernement avait prévu de ramener le déficit public à 2,3% du PIB en 2018, il devrait remonter à 2,6% et frôler les 3 % en 2019. En quoi la conjoncture économique n’aide pas le Président de la République dans son élan de réforme ? 

Cette rentrée est-elle la pire pour Emmanuel Macron ? 

Quels sont les effets politiques du doute présidentiel ?  

À quelques jours de l’annonce de son Plan Pauvreté, le chef de l'Etat peut-il reprendre la main et inverser la tendance dans l’opinion ? 

Se dirige-t-on vers un remaniement de plus grande envergure ? 

Pour nous répondre, nous accueillons : 

Un débat éditorialisé par Christophe Bourseiller

Programmation musicale :

  • DAVID BOWIE : Oh! You pretty things
  • JUNIORE : Panique
  • TAMINO : Tummy
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.