Ce soir, Laurent Goumarre reçoit le dessinateur de BD Bernard Yslaire. Pour l'accompagner, les romanciers Jean-Bernard Pouy et Patrick Raynal.

Le dessinateur belge Bernard Yslaire, au musée du Louvre à Paris, pour une exposition dédiée à son oeuvre, le 21 janvier 2009
Le dessinateur belge Bernard Yslaire, au musée du Louvre à Paris, pour une exposition dédiée à son oeuvre, le 21 janvier 2009 © AFP / François Guillot

Ce soir, dans le Nouveau Rendez-Vous :

  • Yslaire, pour le tome VIII de la saga BD Sambre. Celle que mes yeux ne voient pas
  • Jean-Bernard Pouy et Patrick Raynal pour Lord Gwynplaine 

Amour et cruauté

En cette fin d’année, trente ans après sa création, sept tomes parus et plus d’un million d’exemplaires vendus, se poursuit le dernier chapitre de la plus grande tragédie romantique du neuvième art : Sambre. Celle que mes yeux ne voient pas, chez Glénat.

Écrite et dessinée par Yslaire, Sambre est l’œuvre d’un artiste inspiré, mêlant les qualités rares d’une bande dessinée d’auteur et d’un ouvrage grand public. Best-seller dès sa sortie, encensée par la critique et les professionnels, multi-récompensée internationalement, la série s’impose aujourd’hui comme un classique.

Ce huitième volume de la saga qui en comptera neuf, marque le point d’orgue de l’ultime trilogie qui verra la fin des Sambre. Après trente ans de maturation, une apothéose, pour conclure l’œuvre d’une vie. Le chef-d’œuvre d’Yslaire.

Thriller à quatre mains

Jean Bernard Pouy, grand nom du polar français, et Patrick Raynal, ex-directeur de la "Série noire" chez Gallimard, s'associent pour ce thriller : Lord Gwynplaine chez Albin Michel

Après quinze ans passés dans une geôle guyanaise pour un crime qu’il n’a pas commis, avec pour seul compagnon un fou qui a trafiqué avec Pablo Escobar et prétend posséder un trésor, Erwan Le Dantec n’a qu’une idée en tête : éliminer un par un les salauds qui l’on trahi. Pour cela, il va devoir changer de visage et défier le sort. Lord Gwynplaine est né.

Politiques véreux, dénis de justice et argent-roi : Jean-Bernard Pouy et Patrick Raynal arrachent les masques des puissants et des corrompus dans une re-création d'un Comte de Monte-Cristo des temps modernes

La chronique du jour

Aujourd'hui retrouvez l'algorithme musical. L'ADN musical de Jean-Bernard Pouy analysé par Marion Guilbaud, pour lui proposer des nouveautés musicales adaptés à ses goûts. 

Programmation musicale :

  • Clara Luciani – "Eddy"
  • Delgrès – "Respecte nou"
  • A$AP Rocky – "Sundress"
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.