Malgré la présence de la sélection Acid au festival de Cannes, le cinéma indépendant a peur de se faire manger par les grosses productions françaises, et on se demande, au NRV la suite, pourquoi de telles inquiétudes ?

À l’occasion de Cannes, le cinéma français indépendant doit il avoir peur de lui-même ?
À l’occasion de Cannes, le cinéma français indépendant doit il avoir peur de lui-même ? © AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Les thèmes

  • Le festival de Cannes vient de s’ouvrir pour la 72ème édition, l’occasion pour nous de revenir sur la situation du cinéma français et plus particulièrement le cinéma indépendant de plus en plus inquiet quant à son avenir.  
  • Le Président de la République  appelait lundi les professionnels du métier à s’unir pour mieux gagner la bataille face aux nouveaux concurrents internationaux du numérique, Netflix et Amazon en tête. Une réponse présidentielle attendue suite aux nombreux appels, tribunes et lettres ouvertes publiés depuis quelques semaines.
  • Le cinéma indépendant français est-il vraiment en danger ? Est-ce que produire un film est encore un parcours du combattant ? Est-ce que, comme l'a dit Catherine Deneuve, nous produisons trop de films en France ?

Cinéma indépendant : ça tourne ou ça coupe ?

Un film aujourd'hui doit-il être rentable ? Comment va le film français aujourd'hui ? Le cinéma indépendant est-il en train de mourir en France ? Comment pouvons-nous définir un film ?

Pour en discuter, nous recevons :

  • Michel Leclerc, cinéaste 
  • François Barge-Prieur, journaliste et critique 
  • Caroline Bonmarchand, productrice 
  • Véronique Le Bris, journaliste et fondatrice du prix Alice Guy

Un débat éditorialisé par Benoit Lagane

Programmation musicale 

  • BERTRAND BELIN - Nuits bleues
  • LEYLA MAC CALLA - Money is king
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.