Le subversif Gaspar Noé revient au cinéma avec son dernier film "Climax", un huis clos déjanté où un groupe de danseurs part en vrille lors d'une fête de tournée. Pour l'accompagner, François Beaune, qui croise les destins de deux jeunes fils d'ouvriers français, pour son quatrième roman "Omar et Greg".

Gaspar Noé, scénariste, producteur et réalisateur italo-argentin. Il sort "Climax" ce 19 septembre 2018 sur la fête décadente d'une troupe de danseurs.
Gaspar Noé, scénariste, producteur et réalisateur italo-argentin. Il sort "Climax" ce 19 septembre 2018 sur la fête décadente d'une troupe de danseurs. © Getty / Foc Kan

Après son dernier film torride, Love (en 2015), Gaspar Noé revient sur grand écran avec _Climax_, présenté à la quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes, en salles le mercredi 19 septembre. Il sera accompagné de l'actrice Souheila Yacoub, et du danseur Romain Guillermic

L'écrivain François Beaune revient pour son quatrième roman, Omar et Greg (aux éditions le Nouvel Attila) : un destin hors-norme de deux amis, liés par un engagement politique puissant, sur fond de montée du Front National, en librairie le 21 septembre. 

Gaspar Noé au Climax 

Toujours aussi disruptif, le réalisateur italo-argentin Gaspard Noé, met en scène une troupe de danse fêtant leur début de tournée, mais les choses dérapent après quelques verres

Tourné en deux semaines dans une salle des fêtes de province, le film est un huis clos intense où l'on est sûr de ne pas s'ennuyer. On y retrouve les thèmes de prédilection de Gaspar Noé : le sexe et les expériences psychédéliques, thèmes qu'il a l'habitude de filmer sans complexe, dans Love, ou Enter The Void

Deux destins français 

François Beaune a rencontré Omar et Greg dans le quartier de la porte d'Aix, à Marseille. Il les a écoutés, enregistrés, et finalement écrit leurs histoires, pour finalement dresser un portrait social et politique de la France, notamment dans son rapport à l'immigration, et à l'accueil des générations issues de l'immigration

Sur fond de montée du FN, Omar et Greg est un récit engagé, qui parle de l'importance d'inclure dans l'Histoire collective, les histoires singulières de ceux qui ont moins de voix que les autres. 

La chronique du jour 

Comme tous les lundis, L'Afrique en solo, la chronique de Soro solo raconte les Afriques en musique

Cette semaine, hommage à Rachid Taha, chanteur populaire algérien à la croisée des genres musicaux, décédé mercredi dernier. 

Programmation musicale

  • DOMINIQUE A - "Le temps qui passe sans moi"
  • JUNGLE - "Heavy California"
  • ALOE BLACC - "I need a dollar"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.