Le réalisateur Régis Wargnier passe au roman avec "Les prix d'excellence" chez Grasset, à ses côtés l'actrice Hiam Abbass est à l'affiche du nouveau film de Raja Hamari, "Corps étranger". En live dans l'instant V de Valli, le rock psychédélique de l'australien Montero !

Régis Wargnier et Hiam Abbass
Régis Wargnier et Hiam Abbass © CHARLY TRIBALLEAU / AFP et Francois Durand/Getty

Régis Wargnier a commencé comme réalisateur de seconde équipe avec Michel Deville ou Claude Chabrol. Son premier film, La femme de ma vie, reçoit en 1986 le César de la meilleure première oeuvre. Son film Indochine avec Catherine Deneuve, a remporté un oscar (meilleur film étranger) et 5 césars en 1991.

Regis Wargnier, écrivain

Aujourd'hui, il signe son premier roman chez Grasset, Les prix d'excellence. Régis Wargnier se lance dans l'écriture de ce livre car il ne pouvait pas en faire un film. Il a plus de liberté, se sent moins contraint que lorsqu'il écrit un scénario. Les prix d’excellence, ce sont Mathilde et George, vingt ans d’écart  : elle, une fille de la bonne bourgeoisie textile du nord de la France  ; lui, le fils d’un G.I. et d’une Vietnamienne, adopté par de petits épiciers parisiens. 

Dans les années 80, Mathilde, passionnée de cinema, rompt avec sa famille, fait sa vie avec un cheminot, devient scénariste  ; George suit de brillantes études en Suisse, puis part pour les Etats-Unis où il se spécialise dans la biologie. Lorsqu’ils se rencontrent, en 1989, leur entente est immédiate, évidente. Ils ne deviennent pas amants, car chacun aime intensément de son côté (Mathilde, son mari ; George, un Nord-coréen), mais ils se savent unis par la passion. Ils s’écrivent, ils s’admirent. Une histoire d’amour romanesque et trépidante, avec, en arrière-plan, les bruissements du monde de mai 68 à nos jours.   

Hiam Abbas choisit des rôles complexes

Hiam Abbass a grandi en Israël, elle fait des études de photographie et rejoint une troupe de théâtre palestinienne. En 1987 elle fait sa première apparition au cinéma dans Noces en Galilée de Michel Khleifi. En 2002, Raja Amari lui offre un rôle qui va lancer sa carrière, une mère de famille dans son film Satin Rouge. Depuis, elle a collaboré avec de nombreux réalisateurs du Moyen-Orient, de France ou des Etats-Unis : elle joue dans Munich de Steven Spielberg, Dialogue avec mon jardinier de Jean Becker, Les citronniers de Eran Riklis, Une famille syrienne de Philippe Van Leeuw ou encore dernèrement Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve. Hiam Abbass ne se définit pas comme une actrice engagée mais choisit ses rôles pour interpréter des femmes complexes.

Dans Corps étranger, le troisième film de Raja Amari en salles le 21 février, elle interprète Samia, une femme qui échoue comme beaucoup de clandestins sur les rivages de l'Europe. Hantée par l’idée d’être rattrapée par un frère radicalisé qu’elle avait dénoncé, elle trouve d’abord refuge chez Imed une connaissance de son village, puis chez Leila pour qui elle travaille. Entre les trois personnages, le désir et la peur exacerbent les tensions…  

Après avoir fait la première partie de Mac Demarco en novembre, l'australien Montero sera en live dans l'instant V de Valli ! Il présente son nouvel album Performer chez Chapter Music.

Et Xavier Giannoli, dont le film L'Apparition est sorti le 14 février, répondra au questionnaire Tac o Tac de Valli, la musique pour le meilleur et pour le pire !

3'50

La Chronique de Valli du 20.02.18

Par Le Nouveau rendez-Vous

Programmation musicale :

  • BERNARD LAVILLIERS : "Muse"
  • MONTERO : Live 1 - "Vibrations"
  • MONTERO : Live 2 - "Running Race"
Les invités
Programmation musicale
  • BERNARD LAVILLIERS

    Muse (radio edit)

    2018

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.