Un an après l’élection d’un président d’extrême droite au Brésil, le pays semble tourner le dos à la communauté internationale sur le plan des droits de l’homme. Alors sur place, la résistance s’organise.

Le président brésilien Jair Bolsonaro fait des gestes en attendant le président chinois Xi Jinping pour une réunion bilatérale au Palais Itamaraty de Brasilia, au Brésil, le 13 novembre 2019.
Le président brésilien Jair Bolsonaro fait des gestes en attendant le président chinois Xi Jinping pour une réunion bilatérale au Palais Itamaraty de Brasilia, au Brésil, le 13 novembre 2019. © AFP / Sergio LIMA

Bolsonaro, un an après : la culture et les libertés en péril au Brésil ?

  • Aude Chevalier-Beaumel et son co-réalisateur brésilien Marcelo Barbosa, pour le film Indianara, dédié à la vie des communautés LGBT au Brésil
  • Erika Campelo, co-présidente de l’association Autres Brésils, qui décrypte la société brésilienne
  • Marcelo Caetano, réalisateur du film Corpo Elétrico, présenté au Forum des Images dans le cadre du Festival Un état du monde
  • et Gaspard Estrada, directeur de l'Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes à Sciences-Po Paris

LIVE : Fabio Viscogliosi

Les invités
  • Gaspard Estradadirecteur exécutif de l’Observatoire Politique de l'Amérique latine et des Caraïbes (OPALC).
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.